Actualités

La France et le Maroc lancent la coalition "Buildings Breakthrough" pour une révolution verte dans le secteur du bâtiment

Ariane
12/2/2024
2
min de lecture
Publiée le
12/2/2024
Sommaire
Partager ce post
Après avoir lu cet article vous saurez :
Comprendre le Buildings Breakthrough : origine, enjeux et objectifs
Contribuer aux forces vives de la préservation du patrimoine

À l'occasion de la 28ème Conférence mondiale sur le climat (COP 28) qui s’est tenue à Dubaï du 30 novembre au 16 décembre 2023, la France et le Maroc ont conjointement annoncé le lancement de la coalition "Buildings Breakthrough".

Cette initiative ambitieuse vise à renforcer la collaboration internationale pour décarboner le secteur du bâtiment, responsable de 21% des émissions mondiales de gaz à effet de serre et de 37% des émissions énergétiques.

Objectifs de la coalition

Norme quasi zéro émission d'ici 2030 : Le Ministère français de la Transition écologique conduit cette initiative, visant à faire des bâtiments à quasi zéro émission de gaz à effet de serre la norme pour les nouvelles constructions et les rénovations en profondeur d'ici à 2030.

Enjeux triples

  1. Energie : La coalition se fixe pour objectif de renforcer l'efficacité énergétique des bâtiments en promouvant l'utilisation de sources décarbonées.
  2. Matériaux : Un autre axe crucial consiste à développer l'emploi de matériaux biosourcés ou décarbonés, contribuant ainsi à réduire l'empreinte carbone des constructions.
  3. Risques : La coalition aspire également à accroître la résilience climatique des bâtiments pour faire face aux risques liés au changement climatique.

Participation internationale

Vingt-sept pays ont déjà annoncé leur engagement envers la coalition (le Royaume-Uni, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Kenya, la Mauritanie, la Suède, l'Autriche, la Norvège, la Turquie, la Chine, le Japon, les États-Unis, la Jordanie, le Sénégal, la Tunisie, le Liberia, l'Éthiopie, la Finlande, la France, l'Arménie, l'Égypte, la Mongolie, le Canada, les Pays-Bas, la Zambie, l'Allemagne, le Maroc).

La Commission européenne ainsi que 18 initiatives internationales ont également apporté leur soutien. Cette collaboration a été saluée par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), qui s'engage activement dans cette démarche.

Appel à l'adhésion et au soutien

Christophe Béchu, le Ministre français de la Transition écologique, a appelé d'autres pays à rejoindre le "Buildings Breakthrough".

Il a également exhorté les gouvernements et les parties prenantes à participer au Forum mondial Bâtiments et Climats, prévu pour les 7 et 8 mars 2024 à Paris. Cet événement sans précédent, co-organisé par la France et le PNUE, rassemblera l'ensemble de la communauté des pays et acteurs engagés pour la décarbonation et la résilience climatique des bâtiments. Un pas significatif vers un avenir plus durable et résilient pour le secteur de la construction à l'échelle mondiale.

Au sein de la coalition "Buildings Breakthrough", impliquant des pays diversifiés, émerge une initiative parallèle dédiée à la préservation du patrimoine face aux désordres climatiques. Cette convergence d'efforts vise à rendre les bâtiments plus résilients tout en protégeant le patrimoine culturel et architectural. L'approche holistique de ces deux initiatives souligne la nécessité de préserver le passé tout en façonnant un avenir durable face aux défis climatiques croissants.